Archives par mot-clé : journée d’étude

Journée d’étude « Les critiques d’art francophones des années 1880 à l’entre-deux-guerres »

Journée d’étude, 25 juin 2015
Paris, Galerie Colbert, salle Jullian (1er étage)

Les critiques d’art francophones
des années 1880 à l’entre-deux-guerres

Journée d’étude organisée par Anne-Sophie Aguilar, Éléonore Challine, Christophe Gauthier, Marie Gispert, Eléonore Marantz-Jaen et Catherine Méneux.

Programme de recherche du LABEX CAP : Centre Georges Pompidou, Ecole Nationale des Chartes, Les Arts décoratifs, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Porteurs du projet : Marie Gispert, Catherine Méneux

En décembre 2016 seront lancés le site internet et la base de données en ligne Critiques d’art. Bibliographies en ligne de critiques d’art francophones, ayant pour objectif de mettre à disposition des chercheurs des bibliographies de critiques d’art, assorties de la littérature secondaire correspondante et d’un référencement des archives disponibles. Le projet vise à un récolement des données sur les critiques d’art pour lesquels la bibliographie a été établie de façon plus ou moins complète. Il devrait ainsi permettre de valoriser la recherche dans ce domaine, de faciliter l’accès aux documents, de fédérer les efforts et de créer des liens entre les chercheurs français et étrangers.
À mi-chemin du travail de référencement, la journée d’études propose un état des lieux de la recherche sur la critique durant la IIIe République ainsi qu’une réflexion sur les implications d’une telle base à la fois interdisciplinaire et prosopographique. La création d’une base de données, non discriminante en terme d’objet d’études, pose en effet la question de la mesure de la qualité et de la valeur du discours critique.
On insistera donc à la fois sur l’interdisciplinarité de notre objet lui-même – les critiques d’art ont généralement abordé tous les arts –, en mettant l’accent sur la critique des arts dits mineurs (photographie, cinéma, arts décoratifs), et sur la diversité nécessaire des approches scientifiques de cet objet, à la croisée des études littéraires, historiques et artistiques.

Programme

9h00 Accueil des participants

9h30 Introduction générale : présentation du programme de recherche et point historiographique
Anne-Sophie Aguilar (Université Paris 1-HiCSA), Eléonore Challine (ENS Cachan), Christophe Gauthier (Ecole Nationale des Chartes-Centre Jean Mabillon), Marie Gispert (Université Paris 1-HiCSA), Eléonore Marantz-Jaen (Université Paris 1-HiCSA), Catherine Méneux (Université Paris 1-HiCSA).

Un objet interdisciplinaire

10h30 : Rossella Froissart (Université Aix-Marseille) : La « machinerie » du critique moderniste : Guillaume Janneau, du cubisme décoratif au renouveau de la tapisserie.

11h00 : Emmanuelle Champomier (IRCAV – Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3) : Apports et limites d’une approche prosopographique de la critique cinématographique.

11h30-11h45 : pause

11h45 : Julien Faure-Conorton (EHESS) : « Pro Domo » : de l’importance de la critique photographique pour le mouvement pictorialiste (1890-1914).

12h15 : Hélène Jannière (Université Rennes 2), Critiques d’art face à l’architecture dans l’entre-deux-guerres : étude de cas.

12h45 Déjeuner

Diversité des critiques

14h30 : Laurent Houssais (Université Bordeaux Montaigne, EA 538 Centre François-Georges Pariset) : André Fontainas (1865-1948), la critique et l’histoire.

15h : Laurent Cazes (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : L’expérience contre la théorie ; situation des écrits de Jacques-Émile Blanche.

15h30 : table ronde « Enjeux d’une approche prosopographique de la critique d’art dans l’entre-deux-guerres : individus, réseaux, supports »

Yves Chèvrefils-Desbiolles (IMEC), Jean-Marc Poinsot (Université Rennes 2), Hélène Védrine (Université Paris-Sorbonne, CELLF).